Claude AUGEY: « Nous sommes pleinement mobilisés »

Publié le 22/04/2020

Le Comité de direction du District des Landes de football a été réuni mardi soir en visio-conférence. A l’issue, le président Claude AUGEY a bien voulu faire un point sur la situation actuelle du football landais.

Président, comment allez-vous dans cette période de confinement obligé ?

Claude AUGEY: Très bien, merci, je reste à la maison mais j’ai de très nombreux contacts tant avec les instances fédérales que régionales mais aussi avec mes collègues élus du Comité de direction du District qui étaient réunis hier soir.

Justement, vous avez été très actif dans les décisions prises par les instances du football français ?

CA Oui, j’appartiens au bureau du collège des Présidents de Districts où je représente la Nouvelle Aquitaine. Nous avons été réunis plusieurs fois en audio-conférence avec le président de la LFA et son directeur ainsi qu’avec Didier Anselme, président du bureau du collège. Les débats ont été parfois animés, les positions des présidents de Nouvelle Aquitaine étant un peu éloignées des positions fédérales. J’ai pris part également à tous les rendez-vous régionaux hebdomadaires convoqués par le Président Ennjimi autour des présidents des Districts aquitains. Notre premier souci a été de travailler pour nos clubs, aussi bien pour arrêter les compétitions que pour analyser la situation financière qui n’est pas simple et qui ne sera pas simple dans l’avenir.

Rien n’est encore officialisé mais il apparaît que le football landais pourrait connaître malgré tout une embellie la saison prochaine ?

CA: Le comité de direction de la Ligue s’est réuni lundi soir. Ses décisions devraient être connues rapidement. Il en va de même du Comité de direction du district qui s’est réuni mardi soir et dont les décisions devraient aussi paraître prochainement. Avant de parler des résultats un mot pour dire que si nous n’étions pas sur la même longueur d’ondes que la fédération, notamment concernant les descentes que nous ne souhaitions pas, tant la ligue que notre district avons mis un point d’honneur à respecter les décisions fédérales pas toujours simples à mettre en œuvre.
Par ailleurs il est bien évident que nos décisions ont bien sûr été prises sous réserves des procédures en cours et du respect des divers règlements. C’est notamment le cas dans notre 1ère Division départementale où un dossier disciplinaire reste à traiter par les commissions compétentes. Maintenant, si les premiers classements venaient à être confirmés, le Stade-Montois accéderait au championnat de National 2, Tartas St-Yaguen à celui de National 3 alors que Dax, Doazit et Seignosse Capbreton Soustons seraient promus en Régional 2. On aurait alors une situation très flatteuse pour le football landais.

Vous évoquiez la 1ère Division départementale, où en est-on aujourd’hui ?

CA: Comme toutes les divisions régionales et départementales, le classement est figé au 13 mars 2020. Sous les réserves que je viens d’évoquer, seraient promus en Régional 3, St-Martin de Seignanx et la réserve de la JA Dax. Conformément à la décision fédérale, le dernier serait relégué en 2ème Division, le FC Marensin en l’occurrence. Pour la saison prochaine, avec les contraintes qui sont les nôtres, ce championnat sera organisé avec une poule de 14 équipes. 5 viendront directement de la 2ème Division qui, elle, restera à 2 poules de 12.

Et au niveau des Jeunes, avez-vous quelques précisions à nous apporter ?

CA: Non, la situation est plus complexe que pour les seniors car s’y mélangent des championnats à l’année et des championnats avec accessions. Les équipes régionales administratives et les commissions travaillent sur plusieurs projets qui seront soumis à l’étude du prochain Comité de direction de la Ligue de football Nouvelle Aquitaine.

Les championnats féminins n’ont pas été oubliés et nous reviendrons également vers les clubs et nos amis du district des Pyrénées Atlantiques pour préparer la prochaine saison.

Je n’oublie pas également nos arbitres qui doivent se poser mille questions. Des décisions ont été prises ou vont l’être afin qu’ils ne soient pas pénalisés par cette interruption prématurée de la saison.

Dans la réunion du Comité de direction que vous avez tenue en visio-conférence hier au soir, vous avez également décidé du report de l’Assemblée Générale Elective initialement prévue le mardi 09 Juin 2020 ?

CA: C’est une directive fédérale validée par le Ministère des Sports. Dans la période que nous connaissons, il nous est impossible de pouvoir tenir un rassemblement de plus de 100 personnes. Dans un premier temps, les élus ont décidé hier au soir de prolonger le mandat actuel du Comité de direction jusqu’à la prochaine Assemblée Générale Elective qui pourrait se tenir dans le courant du mois de septembre. Nous aurions pu l’organiser plus tard à l’automne 2020, mais je souhaite que la nouvelle équipe puisse travailler au plus vite dans la conduite de la nouvelle saison qui, de toute évidence, ne sera pas simple à gérer, ni pour les clubs, ni pour les instances départementales.

Un dernier mot Président sur la situation que nous connaissons ?

CA: Je voudrais remercier tous les élus qui restent mobilisés autour de moi et qui sont exceptionnellement solidaires dans la période que nous traversons ; J’en veux pour exemple les 3 réunions de Bureau que nous avons tenues en visio-conférence depuis la mi-mars et le Comité de direction qui a pris de nombreuses décisions dans son rendez-vous d’hier au soir. Il est dans mon intention d’organiser dans les jours qui viennent plusieurs réunions en audio conférence avec les présidents de clubs landais, sans doute par niveau, afin de les informer, de répondre à leurs interrogations et de tracer avec eux les premières pistes d’une reprise de l’activité sportive, sans doute pas avant le courant de l’été. Dire aussi que la saison qui s’annonce sera certainement compliquée et que ce qui était vrai hier devra sans doute être amendé demain : quand va pouvoir commencer la saison, dans quelles conditions sanitaires, …

Et puis je terminerai en ayant une pensée pour les personnels, placés sous le régime du chômage partiel, après la fermeture totale du Centre départemental du football. Je veux leur dire combien ils manquent aujourd’hui aux élus et bénévoles que nous sommes et les assurer que nous mettons déjà tout en œuvre pour garantir leur emploi, indispensable au bon fonctionnement de nos instances.

Par Loreto Guagliardi

Articles les plus lus dans cette catégorie