Loreto GUAGLIARDI : « Un budget prévisionnel prudent et équilibré »

Publié le 24/11/2018

L’Assemblée Générale du District des Landes de football s’est tenue lundi soir au Centre départemental du football à Tartas. Parmi les points à l’ordre du jour figuraient notamment l’étude des comptes et des modifications de textes. Loreto GUAGLIARDI, Président délégué, revient pour nous sur ces deux thèmes.

Pierre VAUTHIER : Lundi soir, les clubs ont voté à une très large majorité les comptes de la saison 2017/2018 et le budget prévisionnel 2018/2019 : Qu’avez-vous pensé de ce vote ?

Loreto GUAGLIARDI : Une Assemblée Générale est toujours un moment important dans la vie d’une association. Le District des Landes de football n’est plus tout à fait une association comme les autres avec un budget qui avoisine le million d’euros et une équipe professionnelle composée de 8 salariés. Comme aime à le souligner notre expert-comptable, le Comité est une belle PME du département. Alors, lorsque l’on enregistre l’adhésion très majoritaire des clubs à la gestion de notre association, on ne peut qu’être flatté de cette marque de confiance et je leur renouvelle, au nom du Comité de direction, nos plus sincères remerciements. Mais cela nous oblige aussi à rester constamment en éveil car nous savons notre budget  fragile et nous recherchons toujours la meilleure solution pour le consolider sans faire appel aux finances des clubs. C’est en ce sens que nous avons présenté un prévisionnel prudent et à l’équilibre.

PV : Quelles sont justement les principales orientations de ce budget prévisionnel ?

LG : En premier lieu, le président Claude Augey l’a rappelé lundi soir, l’accompagnement des dirigeants et la structuration des clubs. Un plan fédéral de formation des dirigeants de club est prêt à être déployé, dès le début de l’année 2019, dans notre département. Avec des clubs pérennisés, nous avons aussi le souci de fidéliser le pratiquant. Le District des Landes de football enregistre une hausse spectaculaire de ses licenciés. Notre équipe technique est au travail pour assurer la formation des jeunes et de leurs éducateurs. Les parents sont aussi sollicités pour encadrer les plus jeunes. Je n’oublie pas l’arbitrage qui est un élément incontournable de notre politique sportive et le travail des commissions de l’arbitrage et de promotion de l’arbitrage commence à porter ses fruits. Enfin, comme il est de notre devoir de le faire, nous continuerons à mener des actions de sensibilisation aux bons comportements sur et autour de nos terrains.

PV : Vous avez aussi fait voter quelques modifications de textes par les clubs : Auront-elles un impact sur le fonctionnement des compétitions ?

LG : L’adoption de nouveaux textes doit toujours être présentée dans l’intérêt des clubs qui sont d’ailleurs souvent à l’initiative des vœux discutés en Assemblée Générale. C’est ainsi que ceux qui disposent d’un éclairage joueront systématiquement le samedi soir à 20h sans que le club adverse ne puisse s’y opposer. C’est un signe fort que nous souhaitions adresser aux municipalités qui font l’effort de doter leurs infrastructures d’un éclairage homologué. L’envoi d’un rapport par un joueur expulsé ne sera plus obligatoire à compter de la saison prochaine ; c’était une demande régulièrement formulée dans les réunions de secteur. Il n’empêche qu’il reste conseillé de le faire pour que la commission de discipline puisse juger en toute connaissance de cause. Enfin, exit le Challenge, les féminines joueront désormais leur Coupe des Landes avec une finale prévue dans le programme de la Grande Journée Foot.

 

Par Pierre Vauthier

Articles les plus lus dans cette catégorie